Moubarak à démissionné : Encore un dictateur éliminé!

VICTOIRE!

Ce 11 Février 2011 est un grand jour pour l'Egypte et tous les Egyptiens du monde. Oui, après le dictateur Ben Ali, c'est au tour du dictateur Moubarak de se faire débarquer par le peuple!

Cette victoire, cette révolution, est celle des Egyptiens. Grand hommage à ce nouveau peuple libre!

C'est grâce à la détermination des citoyens, grâce aux réseaux sociaux notamment Facebook et grâce aux militaires que cette révolte à été possible! Les citoyens abattus par la police les premiers jours de la révoltes sont morts en martyrs et c'est grâce à eux que l'Egypte s'est libéré! Que leurs familles soient fières!

Aujourd'hui, comme il y a quelques semaines en Tunisie, cette révolution nous montre qu'un peuple uni ne pourra JAMAIS être vaincu! Le temps des dictatures est mort, le temps de reprendre nos droits est arrivé!

Ensemble, partout, et tout le temps, luttons contre l'oppression!

Un jeune chômeur s’immole par le feu au Maroc


Image d'archive
Dans la ville de Ben Guerir, un jeune chômeur s’est immolé par le feu près d’un centre du marché hebdomadaire. Au Maroc, c’est la première victime de cette vague de suicide qui secoue le monde arabe depuis deux mois. Selon des témoins de la scène, il aurait versé cinq litres d’essence à proximité d’un coin où sont stockés des roseaux. Il se serait ensuite immolé à dix heures du matin, hier Jeudi 10 février. Le drame aurait provoqué la panique parmi les témoins oculaires. Certains chauffeurs de camions à proximité ont essayé de le sauver, mais le feu avait déjà ravagé l’ensemble du corps.

La révolution mondiale est en marche!


Oui, il est de plus en plus flagrant qu'un mouvement international de contestation semble se mettre en place. Ce n'est pas la vague de révolte du monde arabe qui me fait dire ça mais plutôt toutes ces petites choses, ces petites initiatives sans importance à priori qui pourtant, montrent bien qu'une révolte mondiale est en train de germer...

Charters de la honte, Air France coupable!

Image d'archive
"Il est environ 16h, jeudi dernier (20/01/11) à Roissy. Les passagers du vol AF 3096 à destination de Bamako ont quasiment tous embarqués. Muni d’un fin brassard orange, un fonctionnaire de l’Unité nationale d’escorte, de soutien et d’intervention (Unesi) de la police aux frontières (Paf) passe alors dans les rangs des voyageurs. Dans ses mains, des tracts qu’il distribue aux passagers en guise d’avertissement. (...) «Un expulsé va entrer dans l’avion, il risque de crier pendant cinq minutes mais tout ira bien après. Ne faites rien, car vous encourez l’expulsion de l’avion (et des sanctions pénales précisées dans le tract).»"